«SOS taches»

Bien sur, il existe sur le marché de nombreux détergents qui conviennent aux lavages habituels. Il en est pourtant un que l'on oublie souvent : le Savon de Marseille ou le savon brut. Si c'est d'abord un produit d'hygiène pour le corps, c'est aussi excellent nettoyant ménager. En copeaux ou en paillettes, il sert pour le lavage du linge. On laisse tranquillement tremper le linge dans l'eau chaude savonneuse, sans trop frotter, surtout pour du linge délicat.

Du bicarbornate de soude est un agent de blanchiment oxygéné. On peut acheter du percarbonate de sodium (que l'on trouve en magasin biologique) et l'ajouter à sa lessive faite maison pour en faire une lessive pour le blanc. Le percarbonate de sodium a aussi des propriétés désinfectantes et désodorisantes.

Nous avons réuni pour vous quelques petits trucs qui pourront vous faciliter la vie dans l'accomplissement des tâches ménagères.

Réussir une lessive Les taches rebelles
Régulièrement, nous ajouterons des informations sur certaines choses à faire et à ne pas faire. Si vous avez des questions à nous poser, n'hésitez pas à contacter nos spécialistes.

 

Comment réussir une lessive ?

Un beau matin, dans votre panier de lavage, vous découvrez des draps, des serviettes, des blouses, des nappes, des sous-vêtements, des pantalons et de toutes les couleurs et de tous les matériaux possibles ! Or, si l'on dit souvent qu'il ne faut pas "mélanger les torchons et les serviettes", en matière de lavage, il est des choses qu'il vaut mieux ne pas faire ! Les couleurs avec le blanc ? Les serviettes et les draps ensemble ? Les blouses avec les pantalons ? Quelle quantité d’eau mettre, à quelle température ? Ce savon est-il trop fort pour la lingerie ? Est-ce mieux d’ajouter de l’eau de Javel avec le blanc ? Et lorsque vous croyez avoir enfin réglé la majorité de vos problèmes, vous vous demandez encore : à quel cycle vais-je laver tout ça? Et devrais-je mettre ma blouse à la sécheuse ? Voici quelques astuces pour vous simplifier la vie.

Le tri

La première étape est, bien sûr, de trier le linge par couleur, parfois aussi par catégorie en mettant, par exemple, les articles délicats ensemble. S’il est clair, le bleu peut s’associer au blanc, mais à rien d’autre. Les couleurs foncées vont dans le même tas. Il faut cependant se méfier du rouge, surtout s’il n’a jamais été lavé séparément !

Attention : ne pas laver les serviettes Úponges avec un tissu sur lequel risque de s’accrocher la mousse!

L’eau

La quantité d’eau varie selon la quantité de linge, mais sachez que trop d’eau vaut mieux que pas assez. Il faut que les articles aient assez d’espace pour bouger.

La température de l’eau, elle, change selon les saisons et c’est particulièrement vrai au Québec où les froids intenses rendent l’eau glaciale. En général, on ajuste les robinets aux changements de saisons et au type de vêtement. Si un tissu qui demande de l’eau froide est vraiment très sale, on peut ajouter un peu d’eau chaude en le lavant au cycle "tiède".

Le savon

D’abord, il faut savoir que ce que l’on retrouve sur le marché n’est pas du savon pur, mais du détersif. Les indications écrites sur les boîtes concernent les bacs de lavage pleins et les cycles les plus longs, avec de multiples rinçages. Avouons qu’elles poussent aussi à la consommation, car il n’est pas nécessaire d’utiliser une telle dose de lessive. Vous pouvez faire le test d’un deuxième lavage à l’eau claire et vous verrez tout le savon restant. Si vous avez du linge peu sale, diminuez la quantité de moitié.

Tous les détersifs se valent à peu près et lavent aussi bien à l’eau froide qu’à l’eau chaude. Cependant, prenez garde aux détersifs qui contiennent déjà un produit javellisant !

Le savon pur (savon de Marseille, Le Chat en pain ou savon artisanal) fait des merveilles avec les taches grasses et les saletés incrustées, mais il faut d’abord le diluer à l’eau chaude. Une façon simple et économique de l’utiliser : râper un pain de savon avec un économe au fur et à mesure de vos besoins. Si certains tissus ne se lavent pas à l’eau froide ou tiède, mettez un peu d’eau chaude au début pour faire fondre le savon et le laisser quelques minutes. Puis, remplissez votre bac d’eau tiède pour un cycle au choix. Un deuxième rinçage est parfois souhaitable.

Autres produits utiles

L’eau de Javel pour les textiles non javellisables est parfaite pour remettre en bon état un tissu qui aurait déteint. Ce produit est aussi très utile pour les taches qui persistent.

Le soda à laver n’est pas facile à trouver, mais il y en a quelquefois dans certaines épiceries. Il travaille de concert avec le détersif en adoucissant l’eau et favorise un rinçage adéquat. On doit l’ajouter au détersif dès le début.

L’eau de Javel est réservée pour les tissus blancs en fibres naturelles, car elle jaunit les tissus synthétiques. Elle doit d’abord être diluée et intégrée à la lessive par petites doses. On peut également y faire tremper le linge, mais pas trop longtemps sans quoi le tissu risque de brûler et de s’user prématurément. On ne le constate pas toujours au premier coup d’œil et pourtant, lavage après lavage, l’usure se fait.

L’eau de linge, ajoutée en petite quantité au dernier rinçage, laissera un parfum très agréable sur vos vêtements. Il faut savoir que les adoucisseurs ne sont pas indispensables, ils causent souvent bien des misères aux tissus synthétiques.

Les vertus du trempage

Le trempage est une vieille technique qu’on a tendance à oublier. Nous avons pris l’habitude d’appuyer sur le bouton de la laveuse, d’attendre que la magie opère et que le tout soit propre, mais parfois nous sommes bien déçus!

Il est pourtant très facile de faire tremper le linge dans la machine, couvercle ouvert. Dans un premier temps, on ne met que de l’eau, car elle ouvre les fibres du tissu qui seront ensuite plus réceptives au produit nettoyant. Si l’article est très taché, on peut poursuivre avec une heure ou deux de trempage dans une eau savonneuse.

Les cycles de lavage

Les machines actuelles proposent souvent un grand nombre de cycles de lavage et, selon les marques, certains s'avèrent inutiles. Le mieux est de s’en tenir aux plus doux, car une agitation trop forte abîme les fibres. Les cycles plus longs ont aussi des rinçages plus nombreux et sont utiles pour les textiles très sales. Il faut savoir qu’on peut toujours refaire un simple cycle de rinçage manuellement et qu’on peut également utiliser seul le programme d’essorage, il n’endommagera pas les tricots lavés à la main.

Le séchage

Le séchage à la machine est, sans aucun doute, ce qui abîme le plus les tissus. Il suffit de voir la mousse (ou charpie) récupérée dans le filtre pour le comprendre. Il vaut mieux utiliser la sécheuse uniquement pour les textiles qui risquent le moins. Il ne faut surtout pas programmer la sécheuse sur une chaleur excessive ni y laisser le linge trop longtemps. Les vêtements fins : chemises, sous-vêtements ou robes méritent un séchage à l’air libre. Ils vous dureront étonnamment longtemps !

Le rangement

Évitez de ranger votre linge de maison dans du plastique, car il risque de jaunir.

 

Les taches rebelles

Certaines taches très résistantes demandent un traitement spécial :

Beurre

Racler la surface avec une cuillère ou un couteau, puis tamponner le tissu avec un coton imbibé de trichloréthylène. Laver ensuite normalement.

Bougie

Après avoir gratté délicatement avec une lame et enlevé le plus gros de la cire, placer sur la tache un papier essuie-tout et passer un fer à repasser mi-chaud.

Café

Il faut d'appliquer de la glycérine tiède, puis rincer avec de l'eau additionnée d'un peu de vinaigre. On peut aussi frotter la tache avec du savon de Marseille à peine humide.

Cambouis

Mettre du beurre sur la tache et frotter délicatement le tissu avant de le laver normalement.

Chewing-gum

A dissoudre avec de l'acétone ou du dissolvant. Enlever le résidu avec un chiffon propre.

Encre

Faire tremper le morceau de tissu taché dans le lait et frotter avec les doigts le tissu dans le lait. Changer le lait si nécessaire. Le vêtement ne doit pas avoir été lavé au préalable.

On peut aussi enlever ces taches avec de l'alcool à 90° ou de l'acétone. Les taches de stylo bille s’enlèvent à l’alcool à 90 ou au fixatif à cheveux.

Fruits ou légumes

Sur des tissus blanc ou grand teint, ces taches partent avec un peu d'eau très légèrement javellisée. Sur les tissus en fibres naturelles elles s'éliminent avec un mélange à parts égales d'eau et d'alcool.

Fruits rouges

Il suffit appliquer un chiffon imbibé de jus de citron, puis de rincer la zone ainsi humectée.

Graisse et huile

Déposez quelques gouttes de lessive directement sur la tache, frottez et laissez reposer avant de lancer le programme normal de lavage. On peut aussi saupoudrer du blanc d'Espagne ou du talc et laisser agir 24 heures. Attention, cela ne fonctionne pas ou peu sur des taches déjà traitées.

Herbe

Nettoyer à l'eau froide et au savon de Marseille.

Moisissure

Tamponner la tache avec un tissu propre trempé dans du jus de citron salé. Frotter avec du savon de Marseille. Laver à 90° (indispensable pour tuer les spores) ou faire bouillir dans une casserole d'eau.

Œuf

Ne jamais nettoyer les taches d'œuf à l'eau chaude. Nettoyer les taches de jaune d'œuf à l'eau froide et au savon de Marseille.

Résine de pin

Imbiber la tache avec quelques cuillerées d'eau, verser une bonne cuillérée de savon de Marseille. Laisser agir quelques minutes, puis frotter. On peut aussi utiliser de l'essence à briquet.

Rouille

Presser un jus de citron dessus et saupoudrer de sel, laisser sécher et laver en machine.

Sang (tache fraîche)

Ne surtout pas laver à haute température ce qui cuirait la tache, qui ne s'enlèverait plus. Le plus simple c'est de mettre du sel dessus. Pour le sang frais, rincer ou tremper dans de l'eau froide suffit. Surtout, jamais d'eau chaude !

Autre possibilité, tremper et frotter dans un bain d'eau fraîche fortement salée.

Sur une tache "cuite" (ancienne) essayez de l'eau vinaigrée.

Autre possibilité, faire tremper 1/2 heure dans un bain d'eau froide additionnée de cristaux de soude et de bicarbonate de soude (ou d'eau oxygénée).

Sur un tissu fragile, faire tremper dans un peu d'eau avec un cachet d'aspirine.

Thé

Frotter la tache avec du jus de citron (attention aux tissus fragiles, dans ce cas remplacer le citron par du vinaigre) ou de l'eau oxygénée ou une solution de bicarbonate.

Vin rouge

Le plus efficace est de verser du vin blanc sur la tache (le vin blanc dissout le tanin du vin rouge) avant de laver.

Pour retirer une tache de vin rouge sur une moquette ou un tapis en pure laine, versez une grande quantité (750ml) de Soda Water ou Club Soda (l'Eau Perrier fonctionne moins bien).

Lorsque la tache a pratiquement disparue, terminez avec de l'alcool à friction à 70 ou 90 de volume. Épongez ensuite le liquide et laissez sécher.

 

L'art de la table L'art de l'accessoire L'art et la matière
L'art et l'entretien Les « comment » « SOS taches »